vendredi 6 juin 2014

Leur « jour le plus long », cinquante ans après

Tout le week-end, Rivedoux vit à l'heure de la version cinématographique du débarquement. 250 anciens figurants seront là.
Jean-Claude Galloyer pose sur la dune de Rivedoux qu'il escalada six fois en 1961 pour les besoins du tournage du « Jour le plus long ». Cinquante ans après, 250 anciens figurants du film participeront ce week-end à un événement commémoratif

Jean-Claude Galloyer pose sur la dune de Rivedoux qu'il escalada six fois en 1961 pour les besoins du tournage du « Jour le plus long ». Cinquante ans après, 250 anciens figurants du film participeront ce week-end à un événement commémoratif

Demain, Rivedoux sera libéré par les Américains. Des drapeaux étoilés pavoiseront aux fenêtres, des avions de la Seconde Guerre survoleront la plage, des véhicules kakis sillonneront les pistes et rues de cette commune « pas-de-porte » de l'île de Ré où fut tourné il y a cinquante ans l'une des scènes les plus emblématiques du « Jour le plus long », quand les GI's débarquent sur la plage. Pour être précis, deux sites avaient été choisis : la plage de Rivedoux et la conche des Baleines, à Saint-Clément.

Mais, à Rivedoux, ce furent essentiellement les figurants qui jouèrent leur rôle. Et ce sont justement ces figurants issus de l'école d'enseignement technique de l'armée de l'air de Saintes qui ont décidé de se retrouver ce week-end (1) sur les lieux de leurs exploits d'un jour.

La salle de cinéma

« L'idée m'est venue il y a deux ans. Retrouver les anciens de ma promotion. Et puis comme le fait marquant de notre séjour à l'école de Saintes a naturellement été cette journée de tournage, j'ai pensé que l'idéal serait qu'on se retrouve sur les lieux de nos exploits », explique Jean-Claude Galloyer, 67 ans, maire d'une petite commune à côté de Vesoul. Une association des anciens des promotions 1961 a été créée pour la circonstance et tous les anciens contactés. « 250 ont répondu présent. Avec les épouses, nous serons 450 », se réjouit Jean-Claude Galloyer arrivé dès mercredi soir en repérage.

« Quand nous avons parlé de notre projet à la mairie de Rivedoux, Patrice Raffarin, le maire, s'est montré tout de suite enthousiaste. »

Et la commune s'est immédiatement associée à l'organisation de cette fête souvenir. Des avions d'époque survoleront la plage au moment des retrouvailles. « Cela n'a pas été simple. Il en a fallu des démarches pour obtenir les autorisations », raconte encore Jean-Claude Galloyer.

La plupart de ces glorieux anciens faux soldats américains sont déjà sur place.

Ils se retrouvent d'abord cet après-midi à l'école militaire de Saintes où ils verseront une larme émue sur leurs souvenirs notamment en revoyant cette salle de cinéma baptisée « Le Jour le plus long » et qui fut construite grâce à un gros chèque de la production du film. Et puis les arpètes réécriront leur propre scénario à Rivedoux. Et le jour promet d'être long.

(1) - Aujourd'hui à 20 heures, libération de la « Chaloupe » à Rivedoux, drapeaux américains aux fenêtres, exposition de véhicules sur le port. Demain, à partir de 12 heures et jusqu'à 16heures, sur la plage, les Américains de 1961 débarquent avec apéro-jazz et passages d'avions d'époque.

Source : Sud-Ouest du 04/06/2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!