mercredi 17 juillet 2013

Neil Young & Crazy Horse

Songwriter et guitariste d’exception, celui qui a survécu à tout (ou presque) et qui a joué dans des groupes légendaires revient après une longue absence sans jouer en France : Neil Young et son Crazy Horse seront aux Arènes de Nîmes le 17 Juillet !

C’est en 1963 avec The Squires que Neil Young commence sa carrière : stars locales, ils feront deux concerts qui, pour l’anecdote, leur feront gagner 35 et 36 dollars. Il rencontre par la suite Stephen Stills. Tous les deux commencent peu à peu à rentrer dans le monde du Rock. En formant le groupe Buffalo Springfield avec son acolyte Stills, il connaît le succès mondial. En deux ans, ils enregistreront trois albums !

En 1968, Neil Young débute une carrière solo et sort son premier album intitulé simplement Neil Young. Il engage alors Crazy Horse – qu’il a repéré dans un bar – pour sa tournée et continue avec eux pour l’enregistrement de son deuxième album Everybody Knows This is Nowhere.

Crosby, Stills & Nash demandent à Young de les rejoindre lors du festival de Woodstock. Tous les quatre mettent en route l’album Déjà Vu en 1970.
Par la suite, ils travaillent épisodiquement ensemble et sortent 4 albums en commun.

Même lorsqu’il décide de prendre du recul avec la musique, Neil Young ne peut s’empêcher d’écrire. En 40 ans de carrière, il a à son actif 33 albums studios dont le dernier en date, Psychadelic Pill, parait le 4 juin dernier. Avec Crazy Horse de nouveau, il livre – d’après certains – une chevauchée fantastique de 8 chansons seulement mais dont le premier titre dure plus de 27 minutes !

Retrouvez le légendaire Neil Young & Crazy Horse le 17 Juillet prochain aux Arènes de Nîmes. Tout comme son dernier album, le concert risque d’être épique !

www.neilyoung.com

Source : Festival de Nimes

2 commentaires:

  1. Je l'ai vu à Bercy. La voix est intacte la pêche aussi. J'ai regretté le service minimum avec le public t une scénographie cafouilleusse. C'était néanmoins bien d'entendre et voir cette légende !

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Danielle,
    Une belle voix, des musiciens du tonnerre.
    Un groupe qui semble ne jouer, cependant, que pour lui même. C'est dommage.
    Des sifflets se sont fait entendre face à des morceaux qui semblaient ne jamais prendre fin.
    Je n'ai pas retrouvé ce que j'étais venu chercher.
    Heart of gold : sublime, quand même.

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!