vendredi 28 octobre 2011

Prince - Kiss

Audrey Lamy - Dernières avant Végas

Sérignan - 21h

Une certaine idée de notre société où la normalité devient soudainement absurde...

Devenue chouchoute du public dans la série ''Scènes de ménages'' sur M6, Audrey Lamy monte sur les planches pour nous dresser le portrait, tel un irrésistible miroir déformant. Sans complexe et munie d’un redoutable sens de l’observation, elle rend visite à ses amies, ses voisins, et invite Brad Pitt (qui, au passage, l’a toujours aimé secrètement !). Vous croiserez alors la gagnante de poupstar, un lapin, un stérilet et peut-être même une poêle à Brad...
Un spectacle tout en fraîcheur, d’une justesse décapante. Hilarant !

Putéoliens, Putéloliennes !

Désert

vendredi 21 octobre 2011

Jacques Brel - Quand on n'a que l'amour



Quelques pensées politiques

"Quand le moment est venu, l'heure est arrivée" (Raymond Barre).

"Même en avion, nous serons tous dans le même bateau" (Jacques Toubon).

"La droite et la gauche, ce n'est pas la même chose" (Pierre Mauroy).

"Voici que s'avance l'immobilisme et nous ne savons pas comment l'arrêter" (Edgar Faure)

"Saint Louis rendait la justice sous un chêne. Pierre Arpaillange la rend comme un gland" (André Santini).

"Les socialistes aiment tellement les pauvres qu'ils en fabriquent" (Jacques Godfrain).

"Je me demande si l'on n'en a pas trop fait pour les obsèques de François Mitterrand. Je ne me souviens pas qu'on en ait fait autant pour Giscard." (André Santini).

"La meilleure façon de résoudre le chômage, c'est de travailler" (Raymond Barre).

"Il est plus facile de céder son siège à une femme dans l'autobus qu'à l'Assemblée nationale" (Laurent Fabius).

"Villepin fait tout, je fais le reste" (Renaud Muselier).

"Cette semaine, le gouvernement fait un sans faute ; il est vrai que nous ne sommes que mardi" (François Goulard).

"Il doit bien rester un angle de tir pour la paix" (Bernard Kouchner).

"Mamère Noël est une ordure" (Michel Charasse).

"La moitié du nuage d'ozone qui sévit dans la région parisienne est d'importation anglaise et allemande" (Roselyne Bachelot).

"C'est l'union d'un postier et d'une timbrée" (Dominique Strauss-Kahn, à propos de l'alliance LO-LCR).

"A mon âge, l'immortalité est devenue une valeur-refuge" (Valéry Giscard d'Estaing, reçu à l'Académie Française).

"Je ne suis candidat à rien" (Nicolas Sarkozy).

"C'est un texte facilement lisible, limpide et assez joliment écrit : je le dis d'autant plus aisément que c'est moi qui l'ai écrit" (Valéry Giscard d'Estaing au sujet du projet de Constitution Européenne).

"C'est une bonne idée d'avoir choisi le référendum, à condition que la réponse soit oui" (Valéry Giscard d'Estaing au sujet du projet de Constitution Européenne).

"Si Bush et Thatcher avaient eu un enfant ensemble, ils l'auraient appelé Sarkozy" (Robert Hue).

"J'étais partisan du non, mais face à la montée du non, je vote oui" (Manuel Valls).

"Que l'on soit pour ou contre la Turquie, on ne pourra pas changer l'endroit où elle se trouve" (Michel Barnier).

"Les veuves vivent plus longtemps que leurs conjoints" (Jean-Pierre Raffarin).

"Le pétrole est une ressource inépuisable qui va se faire de plus en plus rare" (Dominique de Villepin).

"Même quand je ne dis rien, cela fait du bruit" (Ségolène Royal).

Untitled

Le pont Milvius