dimanche 28 mars 2010

Vincent Delerm - Natation synchronisée

Il telescopio

Honneur aux taupes et aux fouines

A la ferme

A la ferme, le cheval est malade.

Le vétérinaire dit au paysan :
- "J'injecte un remède, si dans 3 jours il n'est pas remis, il faudra l'abattre".

Le cochon qui a tout entendu, dit au cheval :
- "Lève-toi".

Mais le cheval est trop fatigué.

Le deuxième jour, le cochon dit :
- "lève-toi vite".

Le cheval est toujours aussi fatigué.

Le 3ème jour le cochon dit :
- "lève-toi , sinon ils vont t'abattre !"

Alors dans un dernier effort, le cheval se lève.

Heureux, le paysan dit :
- "Faut fêter ça : on va tuer le cochon !"

MORALITE : Toujours s'occuper de ses affaires et fermer sa gueule.

samedi 27 mars 2010

Harcèlement domestique

La chapelle Sixtine

La chapelle Sixtine en Flash sur le site du Vatican.
Le chargement est un peu long. Prendre patience.
Michel-Ange, Botticelli... et d'autres artistes de la Renaissance le méritent bien.

Voir ici la page Wikipedia

Bodhisattva

Les membres de la «China Disabled People's Performing Art Troupe» présentent le Bodhisattva aux mille mains par les personnes malentendantes, à Amman, en Jordanie, lundi 8 Mars. 104 artistes, toutes avec des déficiences auditives, visuelles ou physiques, ont mené une série de chansons, de danses et d’actes de l'opéra de Pékin.

mardi 23 mars 2010

Mika - Blame it on the girls

Siamese crocodile

Thailand—In a race to emerge at the Sriracha Tiger Zoo, one eight-inch Siamese crocodile wins by a head. Few such crocs exist in the wild, yet 20,000 are born each year during the zoo's May-to-August hatching festival.

Le Pen, Besson et Zemmour !

UMP

lundi 22 mars 2010

Les français fument de plus en plus

Dernières années de prison

SAINT-MARTIN-DE-RÉ. Dans cinq ou sept ans, le pénitencier n'en sera plus un. Comment l'île appréhende-t-elle cette disparition ?

Le pénitencier de Saint-Martin, dont la partie la plus ancienne a été construite par Vauban, vit ses dernières an nées d'activité. Sera-t-elle reconvertie en musée du bagne ?

Un domaine de 440 hectares aux portes de la ville. Trois siècles d'une histoire prégnante égrenée de noms ou surnoms célèbres : Mirabeau, Dreyfus, Papillon, Seznec (1). De hauts murs qui, depuis plus de trois cents ans, renferment autant de mystères que de vies mises entre parenthèses. La centrale pénitentiaire de Saint-Martin-de-Ré va bientôt disparaître du paysage carcéral français.

Elle sera sacrifiée sur l'autel d'une méga prison super-moderne construite quelque part en Charente-Maritime (« Sud Ouest » du 11 mars). En 2015, 2017 ? Rien n'est encore fixé. Mais le compte à rebours est déjà enclenché pour la commune de Saint-Martin et pour l'île, qui vont devoir apprendre à vivre sans leur pénitencier, ses 284 salariés, ses 400 détenus et les familles de ses détenus qui viennent régulièrement leur rendre visite.

Plus question de chanter « Merde à Vauban » devant la porte Nord de la Citadelle, celle qui s'ouvre sur l'océan et le bagne de Cayenne. Car grâce à Vauban, Saint-Martin-de-Ré est désormais inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco.

Deux questions se posent à l'évidence sur la fermeture de la centrale de Saint-Martin : quelles en seront les conséquences économiques et qu'adviendra-t-il des bâtiments ?

Pluma

vendredi 19 mars 2010

Alphonse Karr

Romancier et journaliste français, né à Paris le 24 novembre 1808 et mort à Saint-Raphaël le 29 septembre 1890.
------------------------------------------

"Il pense bien ; il a raison ; c'est un homme de bon sens," sont des formules destinées à exprimer, sous prétexte d'autrui, son admiration pour soi-même, "il pense bien, il a raison, c'est un homme de bon sens," n'ayant jamais voulu dire que "il pense comme moi".

Certains médecins croient avoir assez fait quand ils vous ont dit le nom de votre maladie.

C'est encore un peu mentir que de dire même des choses vraies, quand on ne les pense pas.

Chaque homme a trois caractères : celui qu'il a, celui qu'il montre et celui qu'il croit avoir.

De malheurs évités, le bonheur se compose.

Il est fort difficile d'être juste et encore plus de passer pour l'être.

Il est permis de se moquer un peu de l'orgueil, mais ce serait un grand malheur de décourager les orgueilleux. Ce sont des gens qui se chargent volontairement de presque toutes les corvées sociales, et qui se contentent pour récompense de l'approbation de ceux au-dessus desquels ils se croient si prodigieusement élevés.

Il n'y a rien d'égal à la petitesse de l'homme, si ce n'est sa vanité.

Il y a deux manières d’être riche : élever son revenu au niveau de ses désirs, abaisser ses désirs au niveau de son revenu.

Je crois au Dieu qui a fait les hommes, et non au Dieu que les hommes ont fait.

La femme est une créature humaine qui s'habille, qui babille et qui se déshabille.

La première partie de la vie se passe à désirer la seconde, la seconde à regretter la première.

La propriété est un piège : ce que nous croyons posséder nous possède.

L'amour, d'ordinaire, ne dure que jusqu'au moment où il allait devenir raisonnable et fondé sur quelque chose.

Les apôtres deviennent rares, tout le monde est Dieu.

Les auditoires ne se composent pas de gens qui écoutent , mais de gens qui attendent leur tour pour parler.

Les avocats s'intitulent fastueusement défenseurs de la veuve et de l'orphelin – mais il n'y aurait pas besoin d'avocats pour les défendre s'il n'y en avait pas d'abord pour les attaquer.

Les éloges, même les plus flatteurs, ne satisfont que rarement celui qui les reçoit : il lui semble que ce n'est que justice – et il y manque toujours quelque chose.

Les femmes devinent tout, et quand elles se trompent, c’est qu’elles réfléchissent.

Les mendiants volent les pauvres.

Les savants sont des gens, qui sur la route des choses inconnues, s'embourbent un peu plus loin que les autres.

Les voyages prouvent moins de curiosité pour les choses que l'on va voir que l'ennui de celles que l'on quitte.

L'incertitude est le pire de tous les maux jusqu'au moment où la réalité nous fait regretter l'incertitude.

Nous sommes à une de ces époques où il n'est que trop facile de voir qui il ne faut pas suivre, mais où on ne voit pas aussi clairement avec qui on veut marcher.

On donne facilement des conseils, ça amuse beaucoup celui qui les donne, et ça n'engage à rien celui qui les reçoit.

On fait toujours semblant de confondre les juges et la justice, comme les prêtres avec Dieu. C'est ainsi qu'on habitue les hommes à se défier de la justice et de Dieu.

On peut en France ne jamais changer les choses, pourvu qu'on change les noms.

Sans la politesse, on ne se réunirait que pour se battre. Il faut donc ou vivre seul ou être poli.

Si l’on veut abolir la peine de mort, en ce cas que Messieurs les assassins commencent.

Si l'on veut gagner sa vie, il suffit de travailler. Si l'on veut devenir riche, il faut trouver autre chose.

Tout le monde veut avoir des amis – personne ne s'occupe d'en être un.

Un service qu’on rend est une dette que l’on contracte ; on en doit un second à la première occasion et l’obligé compte dessus.

Les fonctionnaires sont comme les livres d'une bibliothèque: les plus hauts placés sont ceux qui servent le moins.

Harvesting Rainbows Alberta Canada

Le jeu de la mort

jeudi 18 mars 2010

Muse - Uprising

Post-scrutum

Paris 26 gigapixels

La plus grande photo du monde

Paris 26 Gigapixels - Visite virtuelle interactive des plus beaux monuments de Paris

PHOTO - C'est le défi que se sont lancés les photographes Arnaud Frich et Martin Loyer pour découvrir Paris virtuellement. Une nouvelle manière de faire du tourisme...

Comme si on y était, la photo de Paris en 26 gigapixels, conçue par les photographes français, Arnaud Frich et Martin Loyer, permet de voir la capitale à distance dans ses moindres détails, à tel point que les créateurs du projet ont été forcés de flouter certaines zones pour éviter de porter atteinte à la vie privée. C’est la plus grande photo du monde jamais réalisée.

L'île de Ré au régime sans sel

TEMPÊTE. Vignerons, producteurs de pommes de terre AOC et sauniers ont vu leur terroir en grande partie brûlé par le sel

Trop souvent réduite à son rôle de réserve - si peu naturelle - à touristes, on en avait oublié que l'île de Ré restait malgré tout un terroir bien vivant. Et c'est hélas à la tempête que l'on doit aujourd'hui cette prise de conscience. Un terroir bien vivant certes, mais désormais ravagé. Parmi les victimes collatérales de Xynthia, des ostréiculteurs et les pisciculteurs de Loix, bien sûr, mais aussi les vignerons, les producteurs de pommes de terre et enfin leurs collègues sauniers. Calamité d'autant plus tragique que certains cumulaient parfois ces trois labeurs au sein de leur exploitation.


lundi 15 mars 2010

Grèce

Ca y est : aujourd'hui ils l'ont fait

Le pénitencier de l'île de Ré est définitivement condamné

Une nouvelle prison devrait être construite ailleurs, dans le département

Déjà en sursis comme une soixantaine d'autres prisons, le mythique pénitencier de Saint-Martin-de-Ré semble cette fois bel et bien condamné à la fermeture.

Réuni lundi à Paris, le Comité technique paritaire de l'administration pénitentiaire a confirmé qu'il ne survivrait pas à la fameuse réforme générale des politiques publiques (RGPP). Considéré par beaucoup comme un gouffre financier, Saint-Martin pourrait ainsi être remplacé - dès 2015 - par un nouvel établissement, construit quelque part en Charente-Maritime.

dimanche 14 mars 2010

Jean Ferrat - Ma France

Foot parisien

Une semaine après, l'heure des bilans

Lundi 8 mars, la Communauté de communes de l'île de Ré a dressé un premier bilan des dégâts occasionnés par la tempête du 28 février. Ce ne sont pas moins de 1 200 habitations sinistrées (principales et secondaires) qui ont été dénombrées. 13 kilomètres de digues ont été endommagés et 30 kilomètres de dunes ont été attaqués, le recul pouvant aller de quelques mètres à plusieurs dizaines ! 2 200 hectares de terres agricoles ont été submergés (dont 1 900 rien que sur le canton nord), tandis que 9,5 km de pistes cyclables ont été détériorés.

Les commerçants des ports de Saint-Martin et de La Flotte ont été durement touchés, tandis que trois zones artisanales (Ars, La Couarde et un peu Saint-Martin) ont été atteintes.

Stabiliser le trait de côte

Un premier bilan financier de Xynthia pourrait s'établir autour de 100 millions d'euros, rien que la « stabilisation » du trait de côte (plan digues et dunes).

L'analyse de l'événement amène à penser qu'il faut remonter à 1711 pour trouver un phénomène aussi dévastateur : vent violent, forte houle associée à une dépression atmosphérique, fort coefficient de marée entraînant une surcote de 2 mètres. « Avec 80 % d'espace naturel non constructible, l'île de Ré a bien respecté la loi Littoral ; songez aux pertes engendrées si cela n'avait pas été le cas. Il est clair qu'il ne faut plus envisager de construire dans les zones humides et qu'une réflexion sur les campings installés en zone NA s'impose ! », commentait Lionel Quillet, maire de Loix et président de la CdC.

La priorité de l'île est actuellement d'être « hors d'eau » pour les prochaines grandes marées.

Source : Sud-Ouest du 09/03/2010

Fishy island


vendredi 12 mars 2010

Eddie Cochran - C'mon everybody

Entre voisines

" Marie, ton mari va se jeter par la fenêtre ! "
" Dis à ce con qu'il a des cornes, pas des ailes ! "

- - - - - - - - - -

" Carmen, es-tu malade ? Je te le demande car j'ai vu sortir un docteur de chez toi ce matin "
" Ecoute, hier matin j'ai vu sortir un militaire de chez toi, et c'est pas pour autant que tu es en guerre, pas vrai ? "

Izoard

Les irakiens votent

jeudi 11 mars 2010

Rednex - Cotton Eyed Joe


Ile de Ré : la course contre la montre pour les digues

APRES XYNTHIA. Une noria de camions bennes approvisionne le littoral. Sur Ré, 13 km de digues sont à réparer ou reconstruire

Après les colonnes de secours transportant pompiers, cuissardes et motopompes, voici les semi-remorques chargés de lourds engins de travaux publics et les camions aux bennes gavées de roches. Direction : les plaies ouvertes sur la côte. Droit devant, et rapidement, s'il vous plaît !

Pour la seule île de Ré, ce sont 13 kilomètres de digues endommagées ou tout simplement détruites. Vaste, ce chantier l'est, assurément. Car jamais la défense des côtes n'avait mobilisé autant de moyens humains et matériels. Une mission poussée par l'urgence, aussi, puisque de prochaines marées de vives eaux se profilent pour la fin du mois, et avec elles un risque de submersion, si les brèches ne sont pas colmatées.

À Saint-Clément-des-Baleines, le maire évoque le pompage, toujours en cours, un coup de fil du patron de la colonne de sapeurs de Mont-de-Marsan remerciant le bon accueil reçu. Mais surtout, Gilles Duval n'en finit pas de rembobiner le film des événements récents. 800 mètres de digues à plat, sachant que, de son point de vue, ce qui « n'est pas tombé est mort ».

And now, from Nazareth, the amazing...

En attendant le redoux