jeudi 30 octobre 2008

Nina Simone - Don't let me be misunderstood




Trousse d'urgence

1989 Tiananmen

Poupée vaudoue

Week-end en Aveyron - 3ème partie / 3

Suite et fin du périple du mois de juillet (que vous pouvez retrouver ici).

Belcastel :


Un charmant village avec un très beau cachet et surtout beaucoup de monde. Arrivés en toute fin d'après-midi nous n'avons pas pu l'apprécier comme nous l'aurions désiré. Mais nous reviendrons.

Et pour prolonger :
Le site de la mairie
La fiche sur Wikipedia

Ambialet :
Le site est le résultat d'un caprice de la nature. Le Tarn fait un détour de 3 km et enlace l'aiguille schisteuse de la presqu'île d'Ambialet sur laquelle est bâti le village.

Et pour prolonger :
Le syndicat d'initiatives
La fiche sur Wikipedia

mercredi 29 octobre 2008

Musée national archéologique d'Athènes

Le « masque d’Agamemnon » :

le « jockey » de l’Artémision :

le Poséidon (ou Zeus) de l’Artémision :


Et pour prolonger :
La fiche sur Wikipedia
Présentation du musée sur la site du ministère grec de la culture

On déménage

Cordon bleu


Un homme rentre chez lui et trouve sa femme en pleurs.

- Mon amour, c'est épouvantable. J'ai cuisiné toute la journée et le chat à tout mangé.

- Ce n'est pas grave, chérie, nous achéterons un nouveau chat.

mardi 28 octobre 2008

Tracy Chapman - Talkin' bout a revolution




Talkin` bout a revolution

Don’t you know
They’re talkin’ bout a revolution
It sounds like a whisper
Don’t you know
They’re talkin’ about a revolution
It sounds like a whisper

While they’re standing in the welfare lines
Crying at the doorsteps of those armies of salvation
Wasting time in the unemployment lines
Sitting around waiting for a promotion

Don’t you know
They’re talkin’ bout a revolution
It sounds like a whisper
Poor people gonna rise up
And get their share
Poor people gonna rise up
And take what’s theirs

Don’t you know
You better run, run, run, run, run,
run, run, run, run, run, run, run
Oh I said you better
Run, run, run, run, run, run, run,
run, run, run, run, run

Finally the tables are starting to turn
Talkin’ bout a revolution
Finally the tables are starting to turn
Talkin’ bout a revolution
Talkin’ bout a revolution

While they`re standing in the welfare lines
Crying at the doorsteps of those armies of salvation
Wasting time in the unemployment lines
Sitting around waiting for a promotion

Don’t you know
They’re talkin’ bout a revolution
It sounds like a whisper

Finally the tables are starting to turn
Talkin’ bout a revolution
Finally the tables are starting to turn
Talkin’ bout a revolution
Talkin’ bout a revolution
Talkin’ bout a revolution

-----------------------

Parler de révolution

[Refrain](x2)
Ne sais-tu pas
Qu'ils parlent de révolution
Cela résonne comme un murmure

Tandis qu'ils attendent l'aumône de l'Etat-providence
Pleurent aux portes de ces organisations caritatives
Perdent leur temps dans les files de chômeurs
Patientent dans l'espoir d'une promotion

[Refrain]

Les pauvres gens vont se révolter
Pour s'emparer de leurs biens
Les pauvres gens vont se révolter
Pour prendre ce qui leur revient

Ne sais-tu pas
Que tu ferais mieux de fuir, fuir, fuir...
Oh à mon avis, tu ferais de mieux de fuir, fuir, fuir

Mais enfin les choses commencent à bouger
A force de parler de révolution
Mais enfin les choses commencent à bouger
A force de parler de révolution
A force de parler de révolution

Tandis qu'ils attendent l'aumône de l'Etat-providence
Pleurent aux portes de ces organisations caritatives
Perdent leur temps dans les files de chômeurs
Patientent dans l'espoir d'une promotion

[Refrain]

Mais enfin les choses commencent à bouger
A force de parler de révolution
Mais enfin les choses commencent à bouger
A force de parler de révolution

A force de parler de révolution (x2)

A une terrasse de café

Famille Chatons

lundi 27 octobre 2008

Le clip qui déchire


L'univers du travail



Bénabar - L'effet papillon

Georges Clémenceau


Georges Benjamin Clemenceau [1], né le 28 septembre 1841 à Mouilleron-en-Pareds (Vendée) et mort le 24 novembre 1929 à Paris, est un journaliste et un homme politique français.

----------------------

Il est plus facile de faire la guerre que la paix.

Il faut savoir ce que l’on veut. Quand on le sait, il faut avoir le courage de le dire ; quand on l'a dit, il faut avoir le courage de le faire.

La France est un pays extrêmement fertile. On y plante des fonctionnaires, il y pousse des impôts.

La guerre, c'est une chose trop grave pour la confier à des militaires.

La justice militaire est à la justice ce que la musique militaire est à la musique.

Le plus beau moment de l'amour, c'est quand on monte l'escalier.

Les cimetières sont pleins de gens irremplaçables, qui ont tous été remplacés.

Les femmes vivent plus longtemps que les hommes, surtout quand elles sont veuves.

Les fonctionnaires sont un petit peu comme les livres d'une bibliothèque. Ce sont les plus hauts placés qui servent le moins...

On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse.

Un traître est un homme politique qui quitte son parti pour s'inscrire a un autre. Par contre, un converti est un homme politique qui quitte son parti pour s'inscrire au vôtre.

samedi 25 octobre 2008

Bruno Lochet

La bonne manière

Pour diminuer les risques d'accident, il est recommandé d'attacher sa ceinture de sécurité.
Encore faut-il bien l'attacher !
Voici la bonne manière :

Cliquer sur l'image pour voir l'animation.

Frank Sinatra - My way



My way

And now, the end is near,
And so I face the final curtain.
My friends, I'll say it clear;
I'll state my case of which I'm certain.

I've lived a life that's full -
I've travelled each and every highway.
And more, much more than this,
I did it my way.

Regrets? I've had a few,
But then again, too few to mention.
I did what I had to do
And saw it through without exemption.

I planned each charted course -
Each careful step along the byway,
And more, much more than this,
I did it my way.

Yes, there were times, I'm sure you knew,
When I bit off more than I could chew,
But through it all, when there was doubt,
I ate it up and spit it out.
I faced it all and I stood tall
And did it my way.

I've loved, I've laughed and cried,
I've had my fill - my share of losing.
But now, as tears subside,
I find it all so amusing.

To think I did all that,
And may I say, not in a shy way -
Oh no. Oh no, not me.
I did it my way.

For what is a man? What has he got?
If not himself - Then he has naught.
To say the things he truly feels
And not the words of one who kneels.
The record shows I took the blows
And did it my way.

Yes, it was my way.

-------------------

A ma façon

Et maintenant que la fin est proche ;
Et que je fais face au rideau final,
Mon ami, je le dirai tout haut,
J'affirmerai mon cas, dont je suis certain.

J'ai vécu une vie pleine.
J'ai parcouru chaqu'une et l'ensemble des routes ;
Mais plus encore, plus encore que ça,
Je l'ai fait à ma façon.

Des regrets, j'en ai eu quelques uns ;
Mais une fois encore, trop peu pour qu'ils soient mentionnés.
J'ai fait ce que j'avais à faire
Et cela sans exception.

J'ai anticipé chaque portion ;
Chaque pas important sur mon chemin,
Mais plus, plus encore que ça,
Je l'ai fait à ma façon.

Oui, il y a eu des moments, dont tu as dû entendre parler
Où j'ai eu les yeux plus gros que le ventre.
Mais au-delà de tout ça, quand il y avait un doute,
Je n'en ai fait qu'une bouchée et l'ai recraché.
J'ai fait face à tout et je suis resté grand ;
Et je l'ai fait à ma façon.

J'ai aimé, j'ai ri et pleuré.
J'ai connu la pleinitude ; ma part d'échecs.
Et maintenant que les larmes ont séché,
Tout cela me semble si amusant.

Penser que j'ai fait tout cela ;
Et je me permets de le dire - sans timidité,
No, oh non pas moi,
Je l'ai fait à ma façon.

Qu'est-ce qu'un homme, que possède-t-il ?
Si ce n'est lui, sinon il n'a rien,
Pour dire les choses qu'il ressent sincèrement ;
Et non les mots de celui qui est à genoux.
L'histoire montre que j'ai coupé les souffles,
Et que je l'ai fait à ma façon !

Tintin et


Quelle est la différence entre Tintin et Milou ?

- Milou il n'a pas de chien

---------------------

Quelle est la différence entre Tintin et le Capitaine Haddock ?

- Ils ont tous les deux une barbe sauf Tintin.

vendredi 24 octobre 2008

Bobbie Gentry - Ode to Billy Joe



Ode to Billy Joe

It was the third of June, another sleepy, dusty Delta day
I was out choppin' cotton and my brother was balin' hay
And at dinner time we stopped and walked back to the house to eat
And Mama hollered out the back door "y'all remember to wipe your feet"
And then she said "I got some news this mornin' from Choctaw Ridge"
"Today Billy Joe MacAllister jumped off the Tallahatchie Bridge"

And Papa said to Mama as he passed around the blackeyed peas
"Well, Billy Joe never had a lick of sense, pass the biscuits, please"
"There's five more acres in the lower forty I've got to plow"
And Mama said it was shame about Billy Joe, anyhow
Seems like nothin' ever comes to no good up on Choctaw Ridge
And now Billy Joe MacAllister's jumped off the Tallahatchie Bridge

And Brother said he recollected when he and Tom and Billie Joe
Put a frog down my back at the Carroll County picture show
And wasn't I talkin' to him after church last Sunday night?
"I'll have another piece of apple pie, you know it don't seem right"
"I saw him at the sawmill yesterday on Choctaw Ridge"
"And now you tell me Billie Joe's jumped off the Tallahatchie Bridge"

And Mama said to me "Child, what's happened to your appetite?"
"I've been cookin' all morning and you haven't touched a single bite"
"That nice young preacher, Brother Taylor, dropped by today"
"Said he'd be pleased to have dinner on Sunday, oh, by the way"
"He said he saw a girl that looked a lot like you up on Choctaw Ridge"
"And she and Billy Joe was throwing somethin' off the Tallahatchie Bridge"

A year has come 'n' gone since we heard the news 'bout Billy Joe
And Brother married Becky Thompson, they bought a store in Tupelo
There was a virus going 'round, Papa caught it and he died last Spring
And now Mama doesn't seem to wanna do much of anything
And me, I spend a lot of time pickin' flowers up on Choctaw Ridge

And drop them into the muddy water off the Tallahatchie Bridge


----------------------

Ode à Billy Joe

C'était le 3 juin, encore un jour poussiéreux et somnolent sur le delta
J'étais dehors, je récoltais le coton, et mon frère bottelait du foin
A l'heure du dîner on s'est arrêté et on est retourné à la maison pour manger
Et Maman a braillé par la porte de derrière "pensez à essuyer vos pieds"
Puis elle a dit "J'ai eu des nouvelles de Choctaw Ridge ce matin
Aujourd'hui, Billy Joe Mac Allister a sauté du pont Tallahatchee"

Papa a dit à Maman en passant les pois noirs
"Eh ben, Billy Joe n'a jamais été très malin, passe moi les biscuits s'il te plaît
J'ai encore 2 hectares à labourer en bas du champs quarante"
Et maman a dit que c'était quand même dommage pour Billy Joe
On dirait qu'il n'arrive jamais rien de bon à Choctaw Ridge
Et maintenant voilà que Billy Joe Mac Allister a sauté du pont Tallahatchee

Mon frère a dit qu'il se souvenait quand lui, Tom et Billy Joe
M'avaient mis une grenouille dans le dos au cinéma à Caroll County
D'ailleurs, je lui parlais dimanche soir dernier après la messe
Je prendrais bien une part de tarte au pomme ; tu vois, c'est pas juste
Je l'ai vu hier à la scierie de Choctaw Ridge
Et maintenant tu me dis que Billy Joe s'est jeté du pont Tallahatchee

Maman m'a dit "Ma fille, qu'est ce qui arrive à ton appétit ?
J'ai cuisiné toute la matinée, tu n'as pas mangé une seule bouchée
Ce charmant jeune prêtre, frère Taylor, est passé aujourd'hui
Il a dit qu'il serait ravi de venir manger dimanche, oh d'ailleurs
Il a dit qu'il avait vu une fille qui te ressemblait à Chactow Ridge
Et elle et Billy Joe lançaient quelquechose du pont Tallahatchee"

Une année est passée depuis qu'on a entendu parler de l'histoire de Billy Joe
Mon frère a épousé Becky Thopson, ils ont acheté un magasin à Tupelo
Un virus trainaît dans l'air, papa l'a attrapé et en est mort le printemps dernier
Et maintenant maman n'a plus le goût de rien faire
Quant à moi, je passe beaucoup de temps à cueillir des fleurs à Choctaw Ridget
Et je les jette dans l'eau boueuse depuis le pont Tallahatchee

Si c'est face


Le complot des vieux

Cinémed


Et pour prolonger :
Le site du festival

jeudi 23 octobre 2008

King Crimson - Epitaph



Epitaph

The wall on which the prophets wrote
Is cracking at the seams.
Upon the instruments of death
The sunlight brightly gleams.
When every man is torn apart
With nightmares and with dreams,
Will no one lay the laurel wreath
When silence drowns the screams.

Confusion will be my epitaph.
As I crawl a cracked and broken path
If we make it we can all sit back
And laugh.
But I fear tomorrow Ill be crying,
Yes I fear tomorrow Ill be crying.

Between the iron gates of fate,
The seeds of time were thrown,
And watered by the tears of those
Who know and who are known;
Knowledge is a deadly friend
If no one sets the rules.
The fate of all man kind I see
Is in bands of fools.

---------------------

Epitaphe

Le mur sur lequel écrivaient les prophètes
Est entrain de se fissurer.
Sur les instruments de mort
Le soleil brille de tous ses feux.
Lorsque tout homme est tiraillé
Entre les cauchemars et les rêves,
Personne ne mettra la couronne de laurier
Tandis que le silence noie les cris.

Entre les portails d'airain du destin,
On a semé les graines du temps,
Arrosées par les faits de ceux
Qui savent et qui sont connus ;
La connaissance est une amie fatale
Lorsque aucun n'en fixe les règles.
Le destin de toute l'humanité visible
Est entre les mains des idiots.

La confusion sera mon épitaphe.
Tandis que je rampe sur un sentier craquelé et défoncé
Si nous y arrivons nous pourrons tous nous tordre de rire.
Mais je crains de pleurer demain,
Oui je crains de pleurer demain.

Les Schtroumpfs

fêtent leurs 50 ans aujourd'hui

Et pour prolonger :
La note sur Wikipedia

Stonehenge


Et pour prolonger :
La fiche dans Wikipedia
Stonehenge World Heritage Site Interactive Map
C'est où ?

C'est curieux chez les marins


Les tontons flingueurs 1966 Georges Lautner
Dialogues Michel Audiard

Robert

mercredi 22 octobre 2008

U2 - With or without you




Avec ou sans toi

Vois la pierre dans tes yeux
Vois l'épine tourner dans ton flanc
Je t'attends
Tour de passe-passe et coup du sort
Sur un lit de clous elle me fait attendre
Et j'attends... sans toi

Avec ou sans toi
Avec ou sans toi

A travers la tempête nous atteignons le rivage
Tu donnes tout mais je veux d’avantage
Et je t'attends

Avec ou sans toi
Avec ou sans toi
Je ne peux pas vivre
Avec ou sans toi

Et tu te trahis
Et tu te trahis
Et tu te trahis

Mes mains sont liées
Mon corps couvert de bleus, elle m’a trouvé avec
Plus rien à gagner
Et plus rien à perdre

Avec ou sans toi
Avec ou sans toi
Je ne peux pas vivre
Avec ou sans toi

Le fils du fakir

La drague

video

Les flamants

lundi 20 octobre 2008

Tanita Tikaram - Twist in my Sobriety



Twist in my Sobriety

all god's children need travelling shoes
Drive your problems from here
All good people read good books
Now your conscience is clear
I hear you talk girl
Now your conscience is clear

In the morning i wipe my brow
Wipe the miles away
I like to think i can be so willed
And never do what you say
I'll never hear you
And never do what you say

Look my eyes are just holograms
Look your love has drawn red from my hands
From my hands you know you'll never be
More than twist in my sobriety
More than twist in my sobriety
More than twist in my sobriety

We just poked a little empty pie
For the fun people had at night
Late at night don't need hostility
The timid smile and pause to free

I don't care about their different thoughts
Different thoughts are good for me
Up in arms and chaste and whole
All god's children took their toll

Look my eyes are just holograms
Look your love has drawn red from my hands
From my hands you know you'll never be
More than twist in my sobriety
More than twist in my sobriety
More than twist in my sobriety

Cup of tea, take time to think, yeah
Time to risk a life, a life, a life
Sweet and handsome
Soft and porky
You pig out 'til you've seen the light
Pig out 'til you've seen the light

Half the people read the papers
Read them good and well
Pretty people, nervous people
People have got to sell
News you have to sell

Look my eyes are just holograms
Look your love has drawn red from my hands
From my hands you know you'll never be
More than twist in my sobriety
More than twist in my sobriety
More than twist in my sobriety

--------------------------

Coup de canif dans ma tranquillité

Tous les enfants de Dieu ont besoin de chaussures de marche
Emporte tes problèmes hors d'ici
Tous les gens bien lisent de bons livres
Maintenant tu as bonne conscience
Je t'entends parler fille
Maintenant tu as bonne conscience

Le matin j'essuie mon front
J'efface les kilomètres
J'aime penser que je suis (quand même) si désiré
Tout en ne faisant jamais ce que tu dis
Je ne t'entendrai jamais
Et ne ferai jamais ce que tu dis

[Refrain]
Regarde mes yeux ne sont que des hologrammes
Regarde ton amour a fait jaillir du rouge de mes mains
De mes mains tu sais que tu ne seras jamais
Rien de plus qu'un coup de canif dans ma tranquillité(x3)

Nous n'avons mis au four qu'une petite tarte
Pour (nous livrer) au plaisir que les gens avaient la nuit
Tard la nuit je n'ai pas besoin d'hostilité
Ni du sourire timide ou de pause pour me libérer

Peu m'importe qu'ils ne pensent pas comme moi
Les pensées différentes sont bonnes pour moi
En armes et chastes et intacts
Tous les enfants de Dieu ont fait des ravages(3)

[Refrain]

Une tasse de thé, prends le temps de réfléchir, ouais
Le temps de risquer une vie, une vie, une vie
Agréable et belle
Tendre et dodue
Tu te goinfres tant que tu n'as pas vu la lumière
Te goinfres tant que tu n'as pas vu la lumière

La moitié des gens lisent le journal
Le lisent bien comme il faut
Les gens mignons, les gens nerveux
Les gens sont contraints de vendre
Des nouvelles que tu te dois de vendre

[Refrain]

Baudets du Poitou

La bibliothèque

La Victoire de Samothrace


vers 190 av J.C.
Musée du Louvre

Et pour prolonger :
Sa fiche au musée du Louvre
Sa note sur Wikipedia

dimanche 19 octobre 2008

François de La Rochefoucauld


François VI, duc de la Rochefoucauld, né le 15 septembre 1613 à Paris et mort le 17 mars 1680, est un écrivain, moraliste et mémorialiste français, surtout connu pour ses Maximes.

-------------------

Avant que de désirer fortement une chose, il faut examiner quel est le bonheur de celui qui la possède.

Ce qui nous fait croire si facilement que les autres ont des défauts, c'est la facilité que l'on a de croire ce qu'on souhaite.

Celui qui croît pouvoir trouver en soi-même de quoi se passer de tout le monde se trompe fort ; mais celui qui croît qu'on ne peut se passer de lui se trompe encore davantage.

C'est une grande folie que de vouloir être sage tout seul.

Ceux qui s'appliquent trop aux petites choses deviennent ordinairement incapables des grandes.

Dans l'adversité de nos meilleurs amis, nous trouvons toujours quelque chose qui ne nous déplaît pas.

En amour, celui qui est guéri le premier est toujours le mieux guéri.

Il est plus facile de donner le bon conseil que le bon exemple.

Il faut tenir à une résolution parce qu'elle est bonne, et non parce qu'on l'a prise.

Il n’est jamais plus difficile de bien parler que quand on a honte de se taire.

Il vaut mieux employer notre esprit à supporter les infortunes qui nous arrivent qu'à prévoir celles qui nous peuvent arriver.

Le plus grand effort de l'amitié n'est pas de montrer nos défauts à un ami ; c'est de lui faire voir les siens.

Le vrai moyen d'être trompé, c'est de se croire plus fin que les autres.

Les querelles ne dureraient pas longtemps, si le tort n'était que d'un côté.

Les vieillards aiment à donner de bons préceptes, pour se consoler de n'être plus en état de donner de mauvais exemples.

L'extrême plaisir que nous prenons à parler de nous-mêmes nous doit faire craindre de n'en donner guère à ceux qui nous écoutent.

Nous ne trouvons guère de gens de bon sens que ceux qui sont de notre avis.

On blâme aisément les défauts des autres, mais on s'en sert rarement à corriger les siens.

On ne devrait s’étonner que de pouvoir encore s’étonner.

On ne doit pas juger du mérite d'un homme par ses grandes qualités, mais par l'usage qu'il en sait faire.

Qui vit sans folie n'est pas si sage qu'il croit.

Tout le monde se plaint de sa mémoire, et personne ne se plaint de son jugement.

Replay

Soupçons légitimes

jeudi 16 octobre 2008

Carlos Santana - Black magic woman

Sortie avec Fifi

Depuis le temps qu'elle était reportée cette sortie ! Enfin, nous avons pu en profiter ensemble.

Il faisait très chaud et beau. Dame nature avait pris depuis quelques jours ses vêtements d'automne.
Fifi s'est régalé et moi donc !
Quelques bruits ici et là ont éveillé son attention mais il a été très sage.
Il en a bien profité pour se goinfrer d'herbe verte. Les températures un peu plus fraîches le matin et quelques gouttes de pluie en plus avaient fait des merveilles sur la nature.
Moi j'ai goûté chaque instant et j'en ai mis quelques uns dans la boite à photos.

Camille Claudel

Camille Claudel (Fère-en-Tardenois (Aisne) le 8 décembre 1864 - Montdevergues, (Vaucluse) le 19 octobre 1943) est une sculptrice française, sœur du poète et écrivain Paul Claudel. Elle est également connue pour sa relation passionnelle et tumultueuse avec le sculpteur Rodin, de vingt-quatre ans son ainé.

L'abandon :

L'âge mûr :

Consommation énergétique : La planète la nuit

La Nasa, en utilisant les images d’un satellite météo (DMSP) et du OLS (Operational Linescan System), livre une vision de la terre la nuit. Le montage permet de voir où se concentre la consommation d’énergie. La séparation Nord-Sud se voit clairement ainsi que la différence entre diverses zones de peuplement. La Chine n’apparaît que par une large bande côtière alors que l’Europe et l’Inde figurent, au contraire, pour la totalité de leurs territoires.

Cette spectaculaire image de notre planète la nuit a été réalisée à partir d'une mosaïque de "clichés" pris par satellite, à des moments différents. En effet, à chaque instant de la journée, une moitié de la Terre est éclairée par le Soleil, l'autre moitié restant plongée dans une totale obscurité.

Cette image satellite met en évidence les zones à la fois densément peuplées et développées du globe. Ainsi, des régions comme les côtes est et ouest de l'Amérique du Nord, l'Europe ou le Japon apparaissent très brillantes. Mais cette représentation du monde la nuit ne nous permet pas de voir les zones de fortes densités humaines qui ne produisent pas autant d'énergie électrique...

A noter également les feux de brousse et de forêt en Afrique tropicale et en Amérique du Sud notamment, les torchères des sites pétrolifères du Moyen-Orient et les feux des bateaux de pêche en mer du Japon...

mercredi 15 octobre 2008

West side story - America




ANITA
Puerto Rico
Dévotion de mon coeur
Peut bien sombrer dans l'océan
Toujours l'ouragan souffle
Toujours la population grandit
Et l'argent se raréfie
Et le soleil accable
Et les protoricains s'essouflent
J’aime l'île de Manhattan
Si ca ne te plait pas tant pis
Mets toi ca bien dans le crane...

LES FILLES
J'aime être en Amérique
Tout me convient en Amérique
Tout est libre en Amérique

BERNARDO
Mais tout pour un petit prix en Amérique

ANITA
Acheter à crédit c’est si bien

BERNARDO
On nous regarde et on double le prix

ROSALIA
Je l'aurais ma propre machine à laver

INDIO
Mais auras tu encore quelque chose à laver ?

ANITA
Les gratte-ciel fleurissent en Amérique

ROSALIA
Les voitures filent en Amérique

TERESITA
L'industrie explose en Amérique

LES GARCONS
12 dans une pièce en Amérique

ANITA
Beaucoup de nouvelles maisons avec plus d'espace

BERNARDO
Beaucoup de portes qui vous claquent au nez

ANITA
J’aurai un appartement avec terrasse

BERNARDO
Quand tu auras perdu ton accent

ANITA
La vie peut être épatante en Amérique

LES GARCONS
Si tu sais te battre en Amérique

LES FILLES
La vie est parfaite en Amérique

LES GARCONS
Si vous êtes blanc en Amérique

LES FILLES
Ici vous avez la liberté et la fierté

BOYS
Tant que l'on reste parmi les siens

LES FILLES
Libre d’être tous ce que tu choisis

LES GARCONS
Libre de débarrasser des tables ou de cirer les chaussures

BERNARDO
Tout est crasseux en Amérique
Crime organisé en Amérique
Temps terrible en Amérique

ANITA
Tu oublies que j'y suis en Amérique

BERNARDO
Je pense que je vais rentrer a San Juan

ANITA
Je peux t'indiquer quel bateau tu peux prendre

BERNARDO
Tous m'acclameront au pays

ANITA
Tous sont venus ici

Comment ?


C'est un sourd qui s'assied sur un banc dans un square.
Un gardien s'approche et lui dit :
- Faites attention ! ce banc, on vient juste de le repeindre !

- Comment ? dit le sourd.

- Ben, en vert !

Tout va bien



Le ski



Escargot distrait